Share

Résumé du site Edilivre

Un homme est assassiné dans Paris, avec, pour tout indice sur son meurtrier, un message sybilin retrouvé dans sa poche. C’est à la brigade du 9ème arrondissement que l’enquête va revenir, suivie rapidement par un deuxième meurtre, celui-là nettement plus médiatisé. Le commissaire Bruno Mangin et son équipe vont devoir utiliser toutes leurs ressources, même les plus inattendues, pour mettre fin à cette série, afin de satisfaire la substitut du Procureur et de se débarrasser d’un profiler antipathique à l’imagination débordante. Au cœur de leurs investigations, de nombreuses questions sociales, politiques mais aussi littéraires et artistiques vont se poser à nos héros, les entraînant loin des considérations propres à une enquête. Notre avis : « Plus qu’à un simple roman policier, Eric Duchêne nous invite à un voyage dans le Paris historique si prisé des touristes et des amoureux de la culture française, en passant des Invalides au cimetière du Père-Lachaise. Mais il n’oublie pas les réalités actuelles de notre civilisation, où meutres et racisme font désormais partie du quotidien de toute capitale. C’est en effet la force de l’auteur de savoir nous promener d’un univers à un autre, en les entremêlant parfois. La plongée dans le quotidien et le cerveau d’un adepte de la politique d’extrême droite, qui donne lieu à des scènes parfois suffocantes, est ainsi contrebalancée par les passages se situant au sein du commissariat, où les plaisanteries de Gilles apportent une bouffée d’air frais bienvenue. En soufflant le chaud et le froid, Eric Duchêne a donné naissance à un roman rythmé, aux dialogues acérés, où l’humour n’est pourtant jamais banni. » Dominique Cibelle, membre du comité de lecture

Eric Duchêne est né en Belgique en 1949. Il a derrière lui une longue carrière dans le domaine de la finance et travaille aujourd’hui dans l’enseignement. L’auteur a publié « Colombey, eleven nine », roman inspiré de sa passion pour l’histoire et plus particulièrement pour l’œuvre du Général de Gaulle.